«

»

Brevet de Phalempin

Par un beau matin de juin, l’envie fût grande chez nos cyclos affûtés de l’ECFTR d’en découdre avec le renommé brevet de Phalempin et ses 100km et 471m de D+.

Nous étions plus de 15 habitués des sorties vélocypédiques dominicales, mais aussi quelques revenants qui avaient dépoussiéré leur monture, je veux parler du célèbre relayeur Alex et de son compère Thaï Christian.

Nous étions heureux de prendre les roues de Thierry, mais tel un fier représentant de la DDE appuyé sur son manche de pioche, il s’endormi à 3 reprises sur son cintre et loupa malencontreusement les flèches directionnelles…

Le mont St Aubert par le Reposoir était la seule difficulté notable mais pas insurmontable (quoique… à suivre) du jour et Jean-Pierre, Pascal, Thierry caracolaient en tête. Honneur à ce dernier qui justifiait de son titre d’ouvreur en se trompant volontairement de route cette fois pour tutoyer le sommet, pendant que tous… ou presque… s’abreuvaient au ravito.
Et c’est là mes amis que l’on eu une frayeur … mais où est Fred ? N’a-t-il pas vu le ravito, a-t’il crevé, a-t’il eu un pépin technique ? Et c’est à pied que nous vîmes arriver Fred tout penot, inquiet de sentir sa monture freiner à plusieurs reprises sans raison…
Saviez-vous qu’il faut toujours bien serrer ses roues… Fred ne le savait pas… on le surnommera désormais « la roue libre »…

En parfaite sécurité maintenant, nous pûmes rallier Phalempin sur les chapeaux de roues. Une contrainte familiale m’obligea à quitter le parcours après 83km, mais la moyenne était alors de 31,6km/h.

>> Voir le parcours