Pascal Leroy

Détails de l'auteur

Nom : Pascal Leroy
Date d'enregistrement : 16 mai 2016

Derniers articles

  1. Brevet de Haubourdin — 8 octobre 2018
  2. Brevet de Fleurbaix — 11 septembre 2018
  3. Ch’ti bike tour : défi cyclo — 29 août 2016
  4. Rochefort classic — 29 août 2016
  5. La Forest’Cime à Arbent Ain — 8 juillet 2016

Articles de cet auteur

Brevet de Haubourdin

Nous étions 8 ce matin pour participer à la « classiqua d’Haubourdin » comme l’a rappelé Ben. JP, Manu le Bethunois, Ghislain, Bruno, Christian, Jérôme V, Fabulous Fabian et moi-même.

Un temps qui n’incitait pas à voir beaucoup de cyclos ; nous avons fait tout le parcours sans jamais être avec le moindre groupe.

Après un départ vent favorable avec un fléchage aérien assez limite la première et seule difficulté Mons en Pévèle, les planqués de la première heure (ils se reconnaîtront) firent leurs petits numéros. Les travailleurs de l’ombre prirent un petit éclat, cela réveilla Fabulous Fabian qui commença à nous faire les pancartes, Ghislain à mettre la plaque, JP à boire du petit lait, Manu nous montrer qu’il est au niveau et les 4 grégaris à être dans le dur.

Les 15 derniers kilomètres vent de face furent dur pour les besogneux Fabian n’ayant aucun respect pour certains qui pourraient être son Père. À 10 km du but il joua petit bras et nous quitta pour rentre au plus court avec Jérôme, de ce fait plus de trublions. Bien protégés par les armoires à glace les derniers km furent presque une formalité.

Partis à 8h40 rendu à 11h54 pour 85 km .

Brevet de Fleurbaix

11 cyclos étaient au départ ce matin, un beau parcours fait de petites routes pas toujours bien entretenues mais comme me l’a confié Fred la fibre Leroy, Ben ou moi même apprécions particulièrement.

Rapidement nous fûmes confrontés à la partie du parcours dont les noms se finissent par Berg, Rijselberg, Ravensberg, Zwarteberg, Catsberg (2fois) donc de quoi se faire plaisir, Fabian, Mickael, Stephan se révélant naturellement les meilleurs mais est-ce une surprise ?

Derrière les besogneux qui furent loin d’être ridicules. Bruno nous quitta pour partir sur le 60, Bernard fût surpris par le Mont de Lille nous ne les revîmes pas. Après les deux ascensions du mont des Cats, nous y vîmes Bruno Planckeel, Pascal C sur le parcours de la Vasseur.

Puis ce fût le retour ou nous essayâmes de se relayer ce que malgré l’absence de JP se passa plus ou moins bien. Pas d’arrivée groupée une chute d’une cyclo de Pérenchies nous refroidissant.

Étaient présents Manu, Mickael, Stephan, Christian, Alex(qui a perdu son passeport et ce fait bloqué en France) Ghislain, Fabian, Bernard, Bruno, Fred et moi-même.

Ch’ti bike tour : défi cyclo

Ce week-end nous avons participé, Alex, Christian, Manu et moi-même au défi de la Ch’ti Bike : 190km le samedi, 2000m de dénivelé entre Armentières et Olhain, une nuit à l’hôtel et le dimanche 155km et 1200m de dénivelé pour rentrer à Armentières.

Très dure épreuve surtout le samedi avec la chaleur (36° vers 15h) sur les plateaux au dessus de Fauquemberg. Parcours intéressant avec toutes les bosses du Nord-Pas de Calais hormis celles du Boulonnais. 27 de moyenne pour Manu, 25,6 pour nous trois.

Le dimanche après les monts d’Artois, c’est le vent sévère et de face jusqu’à 60 bornes de l’arrivée dans les faux plats du Ternois qui fit mal. Mais après Isbergues, vent dans le dos. Le retour nous permit de passer les 27 de moyenne et de rentrer à quatre.

À noter ravitaillements copieux, bière à l’arrivée (à boire sans modération), hôtel parfait et pasta party plus que correcte.
Par ailleurs nous avons eu le plaisir de retrouvé au départ et sur le parcours à Bajus nos vététistes François, JP, Fabian et Jérôme.

Rochefort classic

Ce 13 août avec Alex et Christian nous avons participé à la « Rochefort classic », 160km, 3000m de dénivelé annoncé (Alex n’avait que 2500), 17 côtes : pas de quoi s’ennuyer.

C’est sous un beau soleil que nous sommes partis plus que prudemment (nous avons doublé le premier cyclo que vers le 20ème km), puis le parcours se durcissant chacun roulât à son rythme. Nous nous retrouvions à chaque ravito pour déguster les fameuses gaufres « Méli ». Nous sommes descendus jusque Bouillon, avons pu admirer les boucles de la Semois, les rejets de la central de Chooz,etc. Au dernier ravito, ayant lâché mes deux compères je fis une erreur qui me fit descendre une bosse et m’obligea à la remonter de ce fait voulant rattraper mes deux co équipiers je mis un peu trop gros et en arrivant sur eux à 5km de l’arrivée je fût pris de crampes, ce qui fit bien rire ce voyou d’Alex, mais ma grande expérience me fit mettre tout à droite, bien boire ce qui nous permit de rentrer à bon port ensemble.

Moyenne + de 26 .

sportograf-85513397

La Forest’Cime à Arbent Ain

Nous étions 4 représentants de ECTR pour parcourir les 450km et les 9000m de dénivelé parmi les 140 concurrents de toutes nationalités (Belges, Néerlandais, Anglais, Allemands, Italiens, Suisses, Américains et bien sûr Français).
Étaient présents Nico, Alex, Manu et moi même.20160701_084959

1 juillet

Départ sous un beau soleil pour les 165km au compteur de Nico et les 2700 m de dénivelé.
Un premier chrono sur une bosse de 11km nous a permis de nous étalonner par rapport aux meilleurs, puis l’après midi avançant, la chaleur en plus, la fin fût éprouvante. Un petit col de 4km à 10 km de l’arrivée à Hauteville nous acheva complètement.

20160630_190232

2 juillet

Changement de temps, départ pour 172km et 3800 m de dénivelé avec le Grand Colombier par Culoz à 7h00 sous une pluie battante, le moral dans les chaussettes et les impers de sorties, mais vaille que vaille nous voilà tous en route.
Manu dégrisé de sa soirée difficile de jeudi soir nous fit voir qui était le plus costaud de nous quatre.
Deuxième chrono dans la montée du Grand Colombier, 16km dans une purée de pois. Par moment impossible de voir le relief. Dommage des Jurassiens m’avaient dit que par beau temps on aperçoit le Mont Blanc par endroit. Comble de tout, arrivés au sommet une drache bien froide, descente dans les pires conditions complètement frigorifiés. En bas au ravito, plusieurs cyclos sont montés dans des voitures mais nous fidèles à notre ténacité légendaires sommes tous remontés sur la bécane transis de froid mais vite réchauffés par une petite monté. Le reste de la journée se déroula sans anicroches et malgré les condition qui ne s’amélioreront qu’en fin de journée nous avons tous bien terminé. Alex et moi même terminant les derniers ayant même les applaudissements de tout le staff et des cyclos arrivés avant nous. À la réflexion Alex s’est demandé si l’on aurait pas un Petit Colombier pour lui la prochaine fois.

3 juillet

20160703_053333

Le soleil est revenu pour cette étape, pour moi, la plus belle, point de vue paysage, avec les lacs de haute montagne, les plateaux fréquentés habituellement par les skieurs de fond, les petites routes tranquilles d’un dimanche, un chrono très court de 6km qui n’avait rien à voir avec la veille, Nico et Manu devant Alex et moi même tous heureux d’être rentré d’une belle cyclo.

À noter une organisation parfaite très bien rodée et à l’exception de la soirée à Hauteville pour le logement et les repas le reste fût parfait. Organisateurs, bénévoles au top de la gentillesse, ravitos plus que conséquents, dépanneurs on ne peut plus serviables, des prix récompensant les 3 premiers de chaque catégorie non négligeables, un tirage au sort pour un séjour à Risoul, un maillot ,des bidons, etc.
On ne peut que recommander cette épreuve que l’on soit cyclos avertis (ne pas partir avec trop peu de km) ou coursier ayant envie de se mesurer avec des costauds filles ou garçons.

Articles plus anciens «